PNE 2018, mon Bilan.

6804955563990974464_o

Participation à la nuit blanche de l’écriture pour le prix de la nouvelle érotique proposé par les avocats du diable qui s’est déroulé dans la nuit du 27 au 28 octobre.
Réalisation d’une nouvelle de 20 000 signes maxi, début 0h00 fin  7h00 du matin. 300 participants inscrits
Contexte imposé : One mort time. Mot de la fin : entonnoir.

Continuer à lire … « PNE 2018, mon Bilan. »

Zugzwang, nouvelle de Bouffanges

Il y a des choses que l’on a du mal à expliquer, comme ça, sur l’instant; elles vous prennent aux tripes, d’un coup et vous devez laisser passer du temps pour les exprimer. Je ne pourrais pas vous dire pourquoi. C’est peut-être tout bête, mais c’est aussi ça, la magie d’une nouvelle. Continuer à lire … « Zugzwang, nouvelle de Bouffanges »

Iris, viens je t’emmène, nouvelle d’E. Trévalet

Ma lecture d’ Avis de passage la nouvelle d’Émilie Trévalet présente dans L’indé Panda n°4 m’avait déjà frappé dans son écriture. Sa façon de présenter les personnages, de relater cet échange privilégié d’une femme et d’un médecin d’un certain âge, riches d’histoires et d’expériences humaines pour reprendre ses termes.

Iris

Aujourd’hui, j’ai lu, Iris, viens je t’emmène, une nouvelle rafraîchissante. Un véritable carnet de voyage d’une jeune femme qui affronte ses peurs et sort de sa zone de confort. Parce que se décider à voyager, est déjà une aventure pour Iris. Continuer à lire … « Iris, viens je t’emmène, nouvelle d’E. Trévalet »